contact contact

Lucio Bukowski – L’art raffiné de l’ecchymose, ou l’adéquation parfaite du fond et de la forme

bukow

En bref :
Ceux qui connaissent le collectif rap lyonnais l’Animalerie ont déjà eu l’occasion d’entendre les morceaux du très bon Lucio Bukowski (voir notre interview ici). Le spécialiste des titres alambiqués (du style Les faiseurs d’illusions sortent des lapins morts de leurs chapeaux) remet le couvert avec le compositeur Nestor Kéa (avec qui il avait déjà sorti Saletés poétiques en 2013) et nous offre un nouvel album au titre mystérieux : l’Art Raffiné de l’Ecchymose. En deux mots : beauté pure.

 

Date de sortie :
Disponible à l’achat et au téléchargement depuis le 23 juillet.

 

La tracklist :

–     Satori
–     L’art Raffiné de l’ecchymose
–      Don Quichotte
–      Chaque dimanche (ft. Veerence Hanao)
–      Jour de Pluie
–      Sisyphe
–      Autre gare, même train (ft. Arm)
–      Acte V, Scène 1
–      Quand je toucherai le fond (ft. Anton Serra)
–      Mon Ardoise (Ft. MatYass)

 

L’équation :
(Textes ciselés avec talent) x (Compositions planantes multi instrumentales) = Lettres de noblesse

 

 

Comment ?
Lucio Bukowski a une écriture qui laisse toute sa place à la poésie sans pour autant être abstraite. D’une voix sablée, presque essoufflée, il pèse ses mots, les égrène en refusant la facilité, sans jamais trop en faire. Trouver ses sources d’inspiration est facile, le gus n’est pas avare de références et chaque morceau se fait panthéon des grands hommes qui ont le respect de Lucio. N’espérez pas y trouver les noms de footballeurs ou de personnages de films qui font habituellement partie de la culture rap (salut à vous, Zlatana et autres Scarface). Mais n’y voyez pas là un exercice de bête name-dropping prétentieux. Chaque nom propre, à l’instar des autres mots qui les entourent, est à sa place, fait parfaitement sens. Écouter l’Art Raffiné de l’Ecchymose donne envie de (re)découvrir ceux que Lucio évoque au détour d’une phrase. Exigeant envers l’auditeur comme envers lui-même, Lucio Bukowski pousse les limite du vocabulaire, et a le don de trouver le mot juste, le mot exact, peu importe à quel registre de langue il appartient. Mais il n’est pas seul sur cet album : chaque instrumental de ces dix morceaux a été composé à merveille par Nestor Kéa, l’homme qui, selon Lucio, saurait jouer d’au moins douze instruments. Les morceaux planants, même quand ils sont nerveux, sont plus qu’un accompagnement : ils enveloppent les mots, les poussent, les élèvent, subliment le sens des paroles. L’interlude instrumental Jour de Pluie est un appel à la rêverie, une fenêtre d’inspiration. Et comme Lucio, en plus d’être bon, est entouré de gens de talent, il a même invité d’autres MCs sur quatre morceaux, histoire de faire profiter. Et ça marche.

 

Pourquoi ?
Parce que c’est sublime. Sombre sans pourtant se complaire dans la tristesse, L’art Raffiné de l’Ecchymose est l’album parfait pour entamer l’automne. Il s’écoute à la perfection chez soi, ou n’importe où, mais seul. La mélancolie chatoyante des arbres qui deviennent oranges, les thés de fin d’après midi, le doux spleen des premiers jours d’octobre sont propices à une écoute répétée de ces morceaux à la fois doux et forts. Ecouter Lucio et Nestor donne des envies de lenteur, de contemplation. L’Art Raffiné de l’Ecchymose est un guide pour apprivoiser ses propres besoins de solitude, pour accepter ses erreurs passées, et nous propose de nous asseoir un moment pour faire le tri dans ce qu’on accepte ou non. Lucio essaie de nous montrer à la fois les failles du monde, de l’humain, mais nous rappelle aussi que « ne pas désespérer est la première des trêves », et que le bonheur passe par le refus de la servitude, la nécessité d’être en accord avec soi même, droit et entier. Ecouter l’album dans sa totalité, dans l’ordre, est un voyage dans un esprit en alerte qui cherche à mettre des mots sur ses sentiments. Il faut l’écouter, le réécouter pour ne rien rater, pas une phrase, pas un mot, pas un accord. Rien à jeter, tout à prendre.



Cadeau Bonus: la version instrumentale de l’album est disponible en téléchargement gratuit sur la page facebook de Lucio

Marie

team team