BinkBeats : déconstruire pour créer

On connaît tous BoilerRoom pour ses Dj Set intimistes, ses recordings durant les plus grands festivals à travers le monde et ses apparitions dans la capitale. Mais sur sa chaîne, BoilerRoom a de plus en plus de projets en amont des « Upfront mixes » et nous fait découvrir des artistes atypiques qui ne sont pas forcément Dj. Un nouveau projet original a émergé en 2014, les « Beats Unraveled », mettant en scène un unique artiste : BinkBeats. Au nombre de 11, ces sessions live nous ont fait découvrir un magicien du beat, auteur de multiples covers reprenant les travaux d’artistes aussi divers que J Dilla, Caribou ou encore Aphex Twin.

Le format de ces sessions est bien différent du format original d’une BoilerRoom : pas de public, des lieux d’enregistrement vides allant du hangar au cabinet de curiosités, et en lieu et place des platines vinyles et des tables de mixage une panoplie d’instruments et d’objets insolites entourant le performeur. Touche à tout, Binkbeats compose ses reprises seul, en créant ses propres samples avec des moyens hors du commun. On peut le voir par exemple utiliser dans ses lives le son d’un gobelet en plastique écrasé, ou encore le frottement d’une brosse sur la table pour accompagner des instrus plus ordinaires, au synthé ou à la guitare en passant par les percussions et même certains instruments imaginés par ses propres soins. Au total, c’est avec près d’une cinquantaine d’instruments que Frank Wienk, de son vrai nom, jongle pendant ses concerts. Ces sessions sont de véritables performances, chaque son étant calé au millimètre près dans la composition, et souvent couplé à sa propre voix.

Si ses choix de reprise sont très éclectiques, on est agréablement surpris de la cohérence de son travail grâce à l’atmosphère qu’il parvient à créer et à une rythmique qui lui est propre, calme, apaisante et hypnotique. On s’en rend pleinement compte en regardant sa dernière BoilerRoom en date (janvier 2015) clôturant le projet des Beats Unraveled, dans laquelle il nous offre un live de 45 minutes au Royal Albert Hall.

Depuis les Beats Unraveled, soit depuis presque un an, BinkBeats est en pleine préparation de son premier album qui sera tout à fait unique en son genre puisque cette fois-ci il s’agit pour lui de composer ses propres chansons – fini les covers – à partir d’instruments et de sons presque exclusivement issus de son imagination. Cet album très attendu devrait sortir courant 2016.

En attendant, il écume les festivals un peu partout dans le monde. Il sera d’ailleurs en France à l’occasion des Transmusicales de Rennes – à la programmation plus qu’alléchante – pour pas moins de deux live sessions les 4 et 5 décembre prochains. Pour ces lives, vous pouvez vous attendre à des performances pleines d’instruments divers, mais aussi à entendre en avant-première certaines de ses compositions personnelles au milieu de ses covers qu’il ne compte pas abandonner tout de suite.

Rendez-vous aux Trans ! (Billetterie)

© BoilerRoom

Alix Leridon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *