Le Gorille x Dour, découverte n°3 : Honey Dijon

Comme vous le savez maintenant, cette année, Le Gorille part à Dour. Après deux focus sur des artistes à tendance carrément hip-hop et rap, on va vous proposer maintenant quelques lignes sur une artiste house qui fait partie du line-up de 235 artistes de cette 30ème édition de Dour festival : Honey Dijon.

 

Ce qu’il faut savoir, c’est que Honey Dijon c’est une DJ américaine, productrice et par ailleurs souvent définie comme une icône de la mode. Née à Chicago, vivant à New York, Honey Dijon brise les barrières tant par ce qu’elle est que par ce qu’elle fait. Prônant une subversion musicale, elle mêle dance et house, le tout teinté de l’influence bienveillante de Derrick Carter, Danny Tenaglia, Frankie Knuckles ou Grace Jones. Au-delà des pages glacées de Vogue, Honey Djon est aussi connue pour son engagement en tant qu’activiste militante pour la reconnaissance des droits dans la transidentité.

En 2017, elle sort sur Classic Records / Defected l’album The Best Of Both Worlds. On y ressent la volonté de capturer l’état d’esprit de New York de la fin des années 90, mais aussi un éloge d’une dance musique qui selon elle n’existe plus aujourd’hui, une dance qui fait preuve d’imagination, de liberté, d’inventivité.

Pour (re)découvrir Honey Dijon, on vous donne rendez-vous sur la Redbull Elektropedia vendredi 13 juillet à 20h.

On vous rappelle que Dour festival c’est du 11 au 15 juillet et que pour prendre vos billets c’est ici, pour jeter un oeil au teaser, c’est !

SEE YOU A DOUR !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *