contact contact

La douce satire de Chaton à Dour

Presque 2 ans après ses « Poésies », Chaton a su se faire une place vraiment à part de l’industrie musicale française. Dans son cinglant single « Ça s’aime » sorti vendredi dernier, il oscille entre confessions perso et critiques de ses contemporains. Un passage obligé à Dour la semaine prochaine !

3 mois après la sortie de son dernier album, il vient de lâcher un nouveau son au nom qui rime évidemment avec la société d’édition française, sources de revenus pour ce revenant du business musical. Un titre court et efficace, sorti en surprise avec un joli visuel qui traduit aussi une spontanéité. Ça kicke comme Booba dans une ambiance plus proche de la variété fragile d’un Souchon.

Il y a 3 mois sortait son deuxième album BRUNE PLATINE, comme une suite à POSSIBLE : même son, même style, même config car il ne voulait pas passer d’un disque enregistré maison à une grosse production pour garder l’authenticité de cette nouvelle formule. On retrouve donc les mêmes thèmes cyniques, son univers dans son 18ème avec sa Lola et ses angoisses. Et surtout cette patte déconcertante de doux dub et autotuné à souhait.

Pour rappel, l’album POSSIBLE sortait fin 2018 sur Arista, avec un titre diffusé sur Nova puis un emballement médiatique à la hauteur de cet ovni. Il avait alors fait un live hyper touchant sur la matinale « Plus près de toi », en exprimant sa gratitude à la radio d’une voix robotisée (ici à 6:39). Il était d’ailleurs retourné dans la nouvelle matinale de Marie Bonnisseau « Pour que tu rêves encore », pour y interpréter sa fameuse reprise de Céline comme une évidence. Autant vous dire que Le Gorille ne loupera pas son passage dimanche prochain à Dour !

Julian Le Tutour

Et bravo à la petite Louise Germain pour le pack de goodies

team team