Workerz, Deep Stress

En bref :
Les débuts solos d’un ex-Petits Pilous

Date de sortie :
27/10/2014

L’équation :
beats groovy + vocals langoureux et entraînants = petite friandise d’avant-soirée

Dans la jungle, cet EP ne comporterait que 2 titres :

  • Deep stress 
  • Limousine 

Quand ?
C’est en 2007 que le grand public a pu découvrir Jean Patrick Simonetti et Anthony Ferrando, aka les Petits Pilous, principalement à travers leurs remixes de diverses personnalités de la scène électro française de l‘époque (les Bloody Beetroots, Etienne de Crecy ou encore Chromeo), qui leur ont permis d’accéder assez rapidement à la cour des grands. Sept ans après leurs débuts, Jean-Patrick se sépare d’Anthony pour attaquer un nouveau projet solo, Workerz, et lâcher un premier maxi intitulé Deep Stress (que les fans se rassurent, pas de rupture entre les deux, Ferrando a participé à la coproduction de l’EP).

Pourquoi ?
Malgré un petit manque d’originalité qu’on peut regretter sur l’ensemble de l’EP, et quelques facilités rythmiques qui font parfois sourire, Deep Stress, contrairement à son nom, fait du bien. Si Workerz ne parvient jamais à décoller complètement, il nous offre néanmoins une jolie sucrerie à consommer entre amis, pour se mettre en appétit avant une bonne soirée. De quoi donner envie en tout cas de suivre un peu plus le parcours solo de Jean-Pat.

Ivan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *