DON’T SLEEP ON THIS – N°2  

Maxis du mois – Décembre 2014


A Thousand Years – Patterns. Colours. Textures. Emotions (Black Market Records)

maxis4

Ne comptez pas sur ce disque pour vous réchauffer cet hiver. L’EP du jeune producteur anglais, Zeké Africa, est d’une beauté glaciale. Il assemble avec grâce des samples tirés de documentaires, de films, des enregistrements lives, des nappes de synthétiseurs et sculpte un paysage sonore vaste et riche qui évoque les plaines enneigées du film de John Carpenter, The Thing.

Le disque n’est cependant pas qu’une simple compilation de morceaux ambient, loin de là. Fait assez rare pour être souligné, l’EP est véritablement construit comme un mini-album, atteignant son climax avec le superbe After Life (B2).

Ce premier EP de A Thousand Years est un hommage plein de maturité au mauvais genre, qui évite de tomber dans les clichés en proposant une Deep House extrêmement ciselée.


The Maghreban – Green Apple (Not On Label)

maxis1

Sur une vignette qu’avait collé le disquaire chez qui j’ai acheté ce disque, on pouvait lire « classy intergalactic House trip ». Tout était dit. L’unique morceau du disque repose sur un motif de synthé poussiéreux très probablement emprunté à la B.O. d’un film de S.F. turc. Vient par moment se superposer à cet ensemble de cosmic house un motif de batterie breakbeat, comme pour rappeler que derrière The Maghreban se cache le producteur de Hip-Hop britannique Dr. Zygote.

Des quatres maxis sortis par Zygote sous le nom de The Maghreban, Green Apple est à mon sens le plus consistant. La simplicité du morceau et l’étrangeté des samples utilisés nous donne l’impression de découvrir une bizarrerie oubliée de l’histoire de la musique électronique que l’artiste aurait retrouvé chez un obscur disquaire du Moyen-Orient.


Untitled – Tambien, Tiago (Public Possesion)

maxis2

Samo Dj Presents – Sap Sap Seoi La (Public Possesion)

maxis3

Avec deux sorties ce mois ci, le label et disquaire munichois Public Possesion termine l’année 2014 en beauté. Les artistes affiliés au label continuent à répondre avec créativité et irrévérence à la question « What is (Deep) House (in 2014) ? ».

Le disque de Tambien et de Tiago a été composé à 4 mains entre le Portugal et l’Allemagne. Les deux artistes se sont échangés des morceaux pour que chacun les retravaillent jusqu’à obtenir ce maxi. Le résultat est un enchevêtrement complexe de nappes ésothériques, de percus tribales et de synthétiseurs.

L’autre disque sorti sur Public Possession ce mois-ci est une espèce de mini compile, orchestrée par Samo Dj semble-t-il. Le premier morceau, Sha Tin 4am, est une sorte de balade Deep House exotique de Samo DJ, tandis que le second, beaucoup moins enjoué, est un morceau sombre et lancinant du groupe Over The Hill (dans lequel officie Samo).

Quant au dernier morceau – Here My Dear de Taro Tokugawa – je n’ai rien pu trouver concernant l’identité de son producteur, peut-être un alias de Samo… Quoiqu’il en soit, il s’agit d’un tube en puissance (de quoi ? de Pop thaïlandaise ? de House brésilienne ? dur à qualifier), dont la mélodie me hante depuis bientôt un mois. Mon morceau préféré de cette fin d’année 2014.

[youtube www.youtube.com/watch?v=gWJmn4hXRuY&feature=youtu.be]


PAM

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *