Scuba, Claustrophobia

En bref :
Cinquante-trois minutes de trip cauchemardesque et exaltant

Date de sortie :
24 mars 2015

Dans la jungle, cet album ne comporterait que 5 titres :

  • Why you feel so low
  • PCP
  • Drift
  • All I think about is death
  • Transcience
[youtube www.youtube.com/watch?v=84aPSkMkVBk]

Quand ?
Créateur du label Hotflush en 2003, Paul Rose s’est rapidement imposé comme une référence de la scène électronique internationale, aussi bien grâce aux artistes qu’il a participé à révéler (Mount Kimbie, Joy Orbison, Sepalcure…) qu’à son projet solo, Scuba, singularisé par son constant renouvellement. Après une année 2014 entre parenthèse, Rose nous revient aujourd’hui avec un album oscillant entre séquences oniriques et techno fantasmagorique froide et violente.

Pourquoi ?
Parce qu’on rentre dans Claustrophobia comme on rentre dans un rêve. Plages planantes en fond-sonore qui s’épaississent peu à peu, on s’éloigne rapidement de la réalité pour entrer dans un entre-deux musical auquel succède presque immédiatement une ligne de basse écrasante. De la rythmique exaltée jusqu’aux titres des morceaux (PCP, Needle Phobia, All I think about is Death), on sort dès le deuxième morceau du rêve pour s’enfoncer crescendo dans un cauchemar haleté qui nous prend aux tripes et ne nous lâche plus, jusqu’à la toute fin de l’album.
A écouter absolument.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *