La pause chill de la journée : le cas Chilly Gonzales

Vous avez laissé passer le dernier album Chambers de Chilly sorti en mars dernier ? Vous avez osé laisser passer cette petite pépite ? Le Gorille est là pour remettre vos pendules à l’heure, alors posez-vous deux minutes entre deux dossiers, et chillez un peu avec nous au doux son de ce pianiste étonnant.

Après une carrière mouvementée, le pianiste canadien Jason Beck est revenu sur scène le 23 mars dernier pour vous proposer un album inventif, basé sur une collaboration avec le Kaiser Quartett de Hambourg pour ré-imaginer la musique de chambre romantique en musique pop.

Mêlant douceur et harmonie, voire un peu de mélancolie, il ne vous reste plus qu’à prendre une bonne tasse de café, à vous étaler sur votre canapé et à vous laisser porter par ce son très chill… preuve à l’appui:

Mais Chilly Gonzales, ce n’est pas que ça, loin de là.

S’il a commencé sa carrière en travaillant pour des labels (Warner Bros notamment), c’est à la fin des années 90 qu’il prend vraiment son envol lorsqu’il débute sa carrière solo et que son talent éclate au grand jour.

Artiste caméléon en permanence à la recherche de nouveautés sonores, à la fois auteur compositeur et interprète, il part à la découverte de différents styles musicaux, passant par la musique pop (album très swing Soft Power en 2008), le rap symphonique (The Unspeakable en juin 2011) ou encore quelques morceaux plus expérimentaux…

C’est en 2004 qu’il se fait connaître par son album Piano Solo, révélant alors une nouvelle facette de sa personnalité. Album aux sonorités douces et réconfortantes, il révèle les talents pianistiques du compositeur, menant même certaines à le comparer à Erik Satie !

Solo Piano I, Bermuda triangle :

Enchaînant les collaborations (avec Feist, Peaches, Mocky mais aussi Lidell pour ses albums Multiply, Compass), il se lance même dans une aventure avec les Daft Punk pour leur album Random Access Memories. Vous avez sûrement été baigné par Instant Crush

Random Access Memories, Giorgio by Moroder :

Jamais à bout de souffle, il part dans des défis un peu fous, d’abord lors de la battle d’improvisation pianistique qu’il mène en 2010 contre Jean-François Zygel puis avec son concert du 16 mai 2009 qui lui vaudra le record du monde du Guiness Book 2009 pour sa durée de … 27h !

Enfin, une dernière petite pépite pour la route, un single qui débute tout en douceur, mais qui vous prend peu à peu par son rythme effréné, à écouter et réécouter …

Waves:

Bref, entre ses maintes reprises innovantes, ses albums solos, ses collaborations et bien d’autres productions toutes aussi originales, Chilly sera toujours là pour vous accompagner dans vos moments chills !

En bonus: 

Solène Dubourdieu

Posts created 239

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut