2016 sera : Faroe

Cet été, alors que l’heure était plutôt aux sonorités tropi-cools de deep-house ou à la techno raveuse des warehouses, l’impétieux « Blast » a éclaté sur nos ondes. Très vite relayé par Tsugi, et autres Inrocks Labs, le cathartique message de « Blast » s’est rapidement engouffré dans nos têtes. On a même parfois pu entendre ses sirènes le long des berges de Seine ou des côtes du Nordik Impakt.

Juin 2015,

L’île Faroe émerge doucement, mais sûrement, des nappes musicales. Une fois la brume dissipée, on aperçoit des paysages à la fois froids et luxuriants, un son tout en profondeur comme ces riches abysses des contrées nordiques.

Comme aucune île ne s’est faite en un jour, il faudra patienter quelques 6 mois pour que Faroe grandisse et gagne en ampleur. Derrière Faroe, c’est Corentin Ollivier qui lance ses premiers Words en solo. Echappé de SAmBA De La mUERTE et de Concrete Knives, ce nouveau projet est pour Corentin un retour aux sources – celles des eaux fougueuses qui évoluent librement au gré du courant.

faroe

Janvier 2016,

Words est un premier EP, une première pierre à l’édifice du navire Faroe parti à l’abordage des scènes nationales accompagné du batteur Mathieu Meunier. Au fil de Words, on navigue entre 5 morceaux, tour à tour calme avant la tempête, d’où se dégagent une urgence certaine puis un sentiment de plénitude. Intime et pourtant si identifiable, chaque titre de Words reflète un moment de latence, entre deux instants de vie. Entre excitation et apaisement, l’onde de Faroe prend toutes les formes. Avec une aisance nonchalante, elle oscille entre les classiques de l’enfance de Corentin – de Pink Floyd à Neil Young, en passant par Kate Bush – et les artistes contemporains plein d’avenir, à l’instar de Little Simz, avec qui il aimerait collaborer.

Si l’avenir de Faroe semble s’étendre à l’horizon, il est grand temps pour vous de sauter le cap et de plonger vers ses rivages lointains.

Faroe est sur Soundcloud, Facebook et possède son propre site web

Noémie Huard
Photos © Nathanne Le Corre 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *