Copains de Dour

Plus que 15 jours avant Dour et certains, comme nous, n’en peuvent déjà plus d’attendre. Hier soir, le collectif heed organisait une petite sauterie à Montreuil, en guise de warm-up du festival. L’occasion rêvée de s’entretenir avec les Dourêveurs de la première heure, pour glaner leurs souvenirs et impressions d’un festival pas comme les autres. 

DSC_0134.JPG_effected copie

– Laura (1 Dour au compteur)

Un soir je me baladais dans Dour et j’ai rencontré un petit pépé accompagné d’une belle meuf. Ils étaient super mignons. Ils avaient à peu près 80 ballets j’pense, peut-être 70. Ils me racontaient que tous les soirs ils passaient leur temps devant la télé, et qu’un jour ils se sont dit « ben pourquoi pas Dour ? » Ils m’ont dit qu’ils faisaient ça tous les ans. Et ils se sont éclatés, ils avaient la banane jusqu’au ciel. C’était un moment de ouf de les voir, j’ai plus eu peur de vieillir ! Si à 80 ballets je peux aller à Dour, je l’attends la vieillesse !

Concert le plus marquant : Lauryn Hill, c’est une légende et elle a encore une putain de voix.

DSC_0144.JPG_effected copie

– James [Salut c’est cool] (2 Dour au compteur)

J’étais en sortie de la Cannibal Stage, là y a un pote qui me dit « mec tu veux aller voir un autre groupe ? » j’ai dis « ouais vas y on y va ! », on y va sauf que là on se fait bloquer le passage par un dragon et il faut passer à côté du dragon pour pouvoir aller voir Snoop Dog… On essaie de le contourner mais le dragon il dit : « vous ne passerez pas ; vous passerez seulement si vous pouvez répondre à une de mes questions », la question c’est un truc super compliqué en maths, je me souviens même plus… Du coup on n’a pas vu Snoop Dog, mais on a quand même croisé un dragon quoi… Quoi que c’était peut-être pas un dragon en fait, c’était peut-être juste un mec qui nous a posé une question chelou.

DSC_0098.JPG_effected copie

– Roland (1 Dour au compteur)

Avant de partir on s’est acheté une patte de jambon de 12 ou 13 kilos. On a réussi à faire du troc pendant tout le festival : 2 tranches de jambon contre une clope, on était assez généreux finalement. À la fin quand on était en dech c’était 2 tranches de jambon contre un taz ! Malheureusement le dernier jour on nous a péta le jambon, alors que j’étais le gardeur de camp et que je dormais. Le mec qui l’a pris m’a mis toutes les brosses à dent du campement sur le dos, au soleil. Quand je me suis réveillé j’avais l’impression en négatif de toutes les brosses à dent… Et plus de jambon.

Concert le plus marquant : Midland. Mais ce que j’ai préféré c’est ce que j’ai découvert souvent donc c’est peut-être plus des groupes locaux… Pas de noms en tête mais y avait des choses très bien ! 

DSC_0028.JPG_effected copie

– Lucie (2 Dour au compteur)

Le premier soir l’an dernier on a fait un after dans les Festihut, jusqu’à 10h. J’ai un pote qui savait pas faire les galipettes, alors on a fait un cour de galipettes à 10h du mat en plein milieu du village. Je l’ai pas lâché. Y avait le soleil, on était mignons et contents !

Concert le plus marquant : Darkside, y a deux ans, à la Petite Maison dans la Prairie. Y avait une belle ambiance d’amour !

DSC_0045.JPG_effected copie

– Gaëtan [heed] (5 Dour au compteur) et Loïc [heed] (4 Dour au compteur)

[Gaëtan] Une fois un mec est venu au camping à 13h, pour nous demander si on avait vu une meuf qui portait ses fringues à lui. Parce que lui… il était habillé en meuf. On sait pas si il l’a retrouvé, d’ailleurs on s’en fout, c’est Dour !

Concert le plus marquant : Darkside ! C’était leur dernière tournée, grosse ambiance dans la Petite Maison. La Petite Maison c’est un tout petit peu plus petit et en retrait que les autres, et souvent c’est les trucs un peu indie ou disons « underground » qui passent… Les gens qui y vont généralement ils sont pas là par hasard, ça crée une ambiance en plus.

[Loïc] L’anecdote la plus chelou que j’ai, c’est un mec qui pendant une demi-heure a essayé de remettre ses lunettes de soleil sur son nez avec sa bouche, à 5h du matin dans les Festihut. Il venait de prendre diverses substances, et il avait passé des heures à éclabousser des gens avec une piscine qu’il avait volé… Notre pote Ali, qui a tendance à friser lui a fait un scandale de bloggeuse mode parce qu’il avait peur pour ses cheveux. C’est la meilleure soirée que j’ai passé à Dour de ma vie : juste regarder ce mec faire l’alligator avec une chaise pliante et essayer de remettre ses lunettes avec sa langue… Il a pas réussi d’ailleurs.

Concert le plus marquant : Kölsch en 2014. Juste parce qu’on était tous ensemble. C’était l’époque où la RedBull avait un chapiteau, l’époque où elle suintait, alors que Doctor P faisait chavirer les cœurs à l’intérieur du chapiteau…

DSC_0004.JPG_effected copie

– Estelle (2 Dour au compteur)

J’ai une belle histoire sur les chiottes. Une fois je suis rentrée dans un toilette et j’étais la fille la plus heureuse du monde : y avait des ballons gonflés tout autour de la cuvette, de toutes les couleurs, c’était magnifique ! Autre moment sympa : j’ai eu la chance de passer sur les écrans pendant le concert de Snoop Dog, sans montrer mes seins !
Tout le monde est hyper ouvert d’esprit là bas, on croise des gens du monde entier. Je me suis fait des potes de covoit la première année, on va faire la troisième ensemble, c’est que du bonheur.

Concert le plus marquant : CocoRosie l’année dernière. J’ai pleuré. J’étais émue de les voir et du coup j’ai pleuré !

DSC_0084.JPG_effected copie

– Anthony (1 Dour au compteur)

On sortait du chapiteau après Infected Mushroom et là je croise un mec qui me fait : « Mec, on est des fourmis belges. » Du coup, j’ai bugué, j’ai continué à marcher comme une fourmi pour ressortir et je crois que c’était un de mes plus beaux souvenir à Dour de communion, d’ambiance… Une fourmi belge c’est des lignes et des lignes de personnes qui passent côte à côte en se regardant, en se faisant des grands sourires… On s’est senti fourmis belges quoi !

Concert le plus marquant : Little Big. C’est un des concerts que j’ai fait seul, et encore une fois j’ai juste communié avec les gens, on était tous là pour la même ambiance… Tout le monde était chaud, c’était la Cannibal de nuit.

> Découvrir Dour
> Aller à Dour
> Aimer Dour 

Propos recueillis par Alix Leridon

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *