Chose promise, chose due : RBMA à Paris

Chaque année depuis 18 ans, avec la Red Bull Music Academy la marque de boissons énergisantes s’installe dans une grande ville pour permettre à une trentaine de jeunes artistes sélectionnés de suivre des leçons de composition, de production musicale et de djing auprès des plus grands. L’an dernier à Paris, Cerrone, Nicolas Godin ou encore Brian Jackson comptaient parmi les professeurs. Echanges, collaborations et sessions studio avaient donné lieu à des évènements ouverts au public de grande qualité où plusieurs générations de talents se partageaient la scène et les platines. Mais après les tragiques évènements de novembre 2015, le mois de conférences, concerts et expositions avait dû être écourté. Les organisateurs nous avaient alors fait la promesse de revenir à Paris.

C’est cette semaine que Red Bull fait finalement son grand retour, cette fois ci sous la forme d’un festival, avec un programme qui n’est pas sans rappeler celui de 2015. La soirée « Rap, beats and rhymes » qui avait été annulée l’an passé se tiendra demain soir, toujours présentée par Oxmo Puccino, avec une affiche assez similaire à celle de 2015 dans laquelle on retrouve Jazzy Bazz, Lino/Ärsenik, Deen Burbigo, les musiciens de The Hop et S.Pri Noir. S’ajoutent à la progammation le crew parisien qui monte Bon Gamin, composé du beatmaker Myth Syzer, de Loveni et d’Ichon, ou encore l’incontournable Espiiem.

L’événement est aussi l’occasion de mettre en avant d’anciens participants de l’Academy comme Palms Trax et Xosar qui seront aux Nuits Fauvres vendredi. L’occasion de démontrer la force du tremplin qui a fait naître des artistes d’exception.

La soirée Hyperréalités de ce soir n’est pas sans rappeler celle d’A/Vantgarde à laquelle nous avions assisté l’automne dernier, célébrant le rapport fructueux et toujours florissant entre la musique et le V-jing, pour une nuit de performances A/V (audiovisuelles), au cœur des projections 360° de la Gaîté Lyrique. Cette fois, la soirée ne sera pas qu’électro mais gardera bien cet esprit d’ « A/Vant Garde », puisque nous y retrouverons entre autres Thursdon Moore et son métal avant-gardiste.

La soirée qu’on attend tous reste celle de jeudi, réunissant 27 artistes dans un lieu emblématique de la fête parisienne : Pigalle. Cet événement célèbre la diversité musicale que la RBMA s’engage à promouvoir, à travers un parcours où se rejoignent conférences, lectures, concerts et dj set.

See you there !

AL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *