2016 l’année du Singe, le top 10 de Paul

2016 a été rythmé par des retours tonitruants. Des albums très attendus ont enfin vu le jour cette année, avec plus ou moins de succès. L’ordre de mon classement des meilleurs albums de l’année n’est que vaguement indicatif, tant il est difficile de mettre dans l’ordre des albums qui n’ont qu’un seul point commun : d’une manière où d’une autre, chacun de ses artistes m’a fait vibrer en 2016.

10. Boys Noize – Mayday

J’étais impatient de découvrir le nouvel album de Boys Noise, d’autant plus que j’avais raté leur concert à Paris. Résultat, j’ai été déçu à la première écoute. C’est moins bien que ce qui a déjà été fait. Malgré tout, ça mérite une place dans ce classement car quelques morceaux (pas tous) continuent à repousser les limites de la créativité, chose rare en 2016.

9. Radiohead – A Moon Shaped Pool

Ca faisait maintenant quelques albums que Radiohead m’avait un peu perdu. Avec A Moon Shaped Pool, Radiohead renoue sans prétention avec une certaine accessibilité et une générosité dans leur musique qui m’avait manqué dans leurs précédents opus.

8. Robert Glasper Experiment – ArtScience

Un des retours inattendus de l’année. Robert Glasper a eu une année très productive. Peu après son album autour de Miles Davis, il reforme le Robert Glasper Experiment pour nous faire l’honneur d’un nouveau disque. Un de mes frissons de 2016, l’ouverture de l’album en free jazz qui laisse progressivement la place à un groove très « glaspérien ».

7. Digitalism – Mirage

Plus de couleurs et plus de chaleurs dans ce nouvel album de Digitalism. J’arrive à trouver quelques rares morceaux insupportables et d’autres simplement excellents. Mirage Part Two a une puissance émotionnelle que j’ai du mal à expliquer.

6. Cassius – Ibifornia

Autre grand retour Made In France, on n’attendait plus un nouvel album de Cassius. Ils l’ont fait avec la fraîcheur habituel, 17 ans après leur premier album, le duo reste à jour et sort un album dans son temps.

5. Kery James – Mouhammad Alix

Le Dernier MC revient avec un album pour continuer de régler ses comptes avec le système et la classe politique. A part quelques morceaux introspectifs moins intéressants, cet album regroupe quelques grosses claques de l’année dont on avait bien besoin. Il y a évidemment « le dérangeant mais fédérateur » Racailles mais surtout le très puissant Musique Nègre. Encore un grand frisson de 2016, Youssoupha qui cale une phase en lingala.

4. De La Soul – and The Anonymous Nobody

Le retour de De La Soul a été une des plus exquises surprises de l’année. Toujours au top, le groove affûté et le flow aiguisé du groupe fait vraiment plaisir. Le feat avec Snoop Dogg nous replonge dans l’âge d’or de la West Coast.

3. Justice – Woman

Plus un album est attendu, plus il est décevant. Le troisième album studio de Justice n’échappe pas à la règle. Passé la déception de la première écoute, j’ai progressivement réussi à ne pas bouder mon plaisir et à profiter de ce qui se fait de mieux en électro en France. J’espère maintenant que Justice saura confirmer et se réinventer en live. En attendant, je réécoute en boucle Chorus.

2. David Bowie – Blackstar

Ultime production du roi Bowie, qui nous a fait don quelques jours avant sa mort de tout ce qui lui restait. Enregistré avec des musiciens de jazz, Blackstar est troublant, en équilibre entre apaisement et tiraillement, très fragile et très fort à la fois. Dès ses premiers jours, l’année 2016 a connu une apothéose musicale.

1. A Tribe Called Quest – Thank 4 Your Service… We Got It From Here

Il était temps qu’un des groupes les plus respectés du rap game sorte de son silence. Cette reformation est autant réussi qu’inattendue. Q-Tip l’avait assuré à l’annonce de la sortie de l’album : rien de réchauffé, ce n’est pas un album hommage d’un groupe du passé, pas de vieilles pistes du regretté Phife Dawg. A Tribe Called Quest avait simplement une envie dévorante de donner de la voix dans ces temps agités. C’était nécessaire et c’est réalisé avec brio.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *