Gorille est mort, vive Gorille

La nouvelle saison chasse à peine la précédente que les rôles ont déjà tourné, les équipes ont changé, des lieux sont encore ouverts et d’autres déjà fermés, et le Paris qui danse chauffe l’hiver 2017. Cette année, le Gorille donne encore le rythme et il compte bien vous entraîner dans sa nouvelle danse plus endiablée que jamais. Passer le flambeau n’est pas chose aisée pour celui qui s’est impliqué sans compter ses heures, la loi est dure, mais c’est la loi : LE GORILLE, l’association musicale des étudiants du CELSA est prise en main par une nouvelle équipe. Single éphémère ou triple disque de platine, l’avenir dira le succès de ce nouveau cru. Fort du travail accompli jusqu’ici et d’une crédibilité auprès de nombreux acteurs, le GORILLE est une structure solide qui a organisé l’année passée six soirées avec succès, et a alimenté un webzine avec du contenu fort.

Le nouveau GORILLE veut faire plus encore, concentrant ses efforts sur deux axes précis.

Peu sont les collectifs, crews, et groupes qui s’activent dans la musique à travers l’écriture critique. LE GORILLE a la particularité de reposer sur un webzine. Utile au relais de l’actualité musicale, à la critique réfléchie, aux live-reports, aux partenariats et aux interviews, une telle plateforme est une force qu’il nous faut exploiter et qui doit être le fer de lance de toutes nos actions sur la scène parisienne. Le Gorille n’est pas issu de n’importe quelle jungle, tous les membres ont un goût particulier pour le langage, soit-il chanté ou rapé , et  pour l’évolution des tendances. C’est à nous que revient la chance — parce que nous avons cette légitimité — d’approcher la musique par un angle inédit. Il nous revient de creuser la figure de style dans le rap, de spotter le champ lexical populaire dans l’événementiel techno parisien, ou encore les tendances actuelles de la critique indépendante. Un ennemi : le ton didactique ; un meilleur ami : l’éclectisme.

Aussi, afin d’installer le Gorille comme un véritable acteur parisien, reconnu et apprécié, il ne tient qu’à nous de développer l’événementiel. Plus de soirées : de la plus cosy à la plus spectaculaire, de la plus douce à la plus énervée, plus de rencontres, de nouveaux formats. Il s’agit d’offrir plus et de donner une envergure plus large au Gorille déjà bien charpenté. A nous le défi de tenir le rythme. Le Gorille peut compter sur une équipe motivée et expérimentée, qui n’attend que le coup de feu pour vous faire headbanger et taper du pied (certains n’ont pas eu cette patience et ont d’ores et déjà commencé à s’activer, et c’est tant mieux).

Étudiants oui, passionnés plus encore, le nouveau Gorille est fier de lancer cette nouvelle année.

Marin Baud        Louise Germain

Président            Vice-Présidente

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *