Ceux qui nous ont sauvés en 2020 et qu’on vous conseille en 2021

Catastrophe : le remède poétique contre le syndrome fin du monde

En 2020, on en a écouté des albums, du début à la fin, à fond, enfermés entre nos quatre murs. Mais parmi eux, GONG!, pourtant écrit avant la pandémie, a très justement résonné cette année.
Soulager les maux de la solitude
Catastrophe, c’est un poétique paradoxe entre une conscience de notre époque et une extrême et sincère insouciance. Cette année, ils nous ont bercé tout en chantant la « Solastalgie », (ou la nostalgie et la peur du futur) qui a pu nous gagner : « L’univers continuera sans nous, et les villes deviendront des forêts ». Dans « Le grand vide », ils nous parlent du temps qui s’étend, magnifient l’ennui et la solitude qu’on a tous ressentis confinés. Et même face à la mort, ils sont capables de créer de la douceur : « à 3 heures du matin, je pense aux gens que j’aimais, vivants, et qui sont morts, leur fantôme siffle, une mélodie, sans parole, et je n’ai plus peur »
GONG! a aussi l’atout d’être une comédie musicale : il est donc très dansant, chanté sans retenue, complètement théâtral. Il vous replonge dans les films de Jacques Demy ou même dans l’ambiance de Mamma Mia, ce qui était parfait pour s’évader de la prison du quotidien confiné, ou pour rouler en voiture pendant la parenthèse de l’été.
« Deux cent douze millions, neuf cent trente-quatre mille deux cent cinquante-trois notifications, encore un effort »

Sur Instagram, Pierre, Blandine, Arthur, Bastien, Pablo et Carol ont beaucoup posté. Des photos colorées, toujours dans leurs costumes pop, des impros, des danses complètement folles et des mots doux. C’est énergique, c’est perché, c’est créatif, et surtout c’est naturel.

 


 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Catastrophe (@catastrophez)

 


Les réseaux sociaux, c’est aussi un de leurs sujets de prédilection. Ils leur ont consacré un morceau amusant « social network » qui ironise sur cette frénésie numérique qui a pris tant de place pendant les confinements.

Et dans Gromit, ils nous chantent ce sentiment d’oppression, « messages s’amassent, les minutes passent, j’programme des réveils qui s’enchâssent », et cette soif de liberté : « Dernière fois qu’j’ai vu la mer, publicité RER, pas l’temps d’écrire des paroles, j’passe en mode avion jm’envole, tout file et passe besoin d’espace, heureux comme Gromit et Walace »

Leur musique est à la fois ancrée sensoriellement dans le présent, et totalement hors du temps. Elle invite à poétiser la vie, à apprécier les petites choses et à oser les grandes.
En 2020, ils nous ont permis d’accepter que « maintenant ou jamais », c’était peut-être pas tout de suite, mais qu’on avait le droit d’y rêver.

 


Par Aurore

 

Odyssée, L’impératrice (version acoustique) : le remède contre l’enfermement

Le confinement, c’est aussi l’occasion de se replonger dans sa bibliothèque musicale et de déterrer des albums trop vite oubliés. En 2017, L’Impératrice nous proposait d’embarquer pour une Odyssée acoustique. En 2021, on vous propose de partir à nouveau vers des contrées lointaines.

Dans cet EP, on découvre le groupe pop-disco français sous de nouvelles couleurs. La voix enchanteresse de Flore est accompagnée d’un ensemble à corde comprenant violon, violoncelle et guitare acoustique. Les rythmes se veulent plus lents et les mélodies plus lyriques. L’impératrice nous invite à prendre le temps, et puisque le temps n’est pas ce qui manque en période de confinement, nous recommandons une écoute quasi religieuse de chacune des pièces pour saisir tous les éléments de leur paysage sonore.

 

 

Le Gorille recommande :

Agitation tropicale, pour émerger tranquillement de son lit et Interlune, en cas de tempête…

Par Wendy

Sabrina Claudio : le remède miracle

Avec cinq albums et de nombreuses collabs à son actif, Sabrina Claudio est l’une des nouvelles pépites de la scène R&B américaine.

Après plusieurs titres balancés sur soundclound, c’est grâce à son premier album Confidently Lost, sorti en mars 2017, que l’artiste débute sa carrière. S’en suit trois titres récompensés au Billboard Emerging Artists et de nombreux concerts dont la première partie du Free 6lack Tour.
De Confidently Lost à son dernier album, Christmas Blues, l’artiste a le don de nous rendre la vie plus douce.

 

Charismatique et envoûtante, elle a le pouvoir d’apaiser nos cœurs. Sa sensualité et sa douceur nous laissent sans voix…

Nos titres préférés :

  • Unravel Me 
  • Orion’s belt
  • Wanna Know
  • Truth is 
  • Short Red Silk Lingerie

Par Hortense

 

Posts created 263

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut